WP Rocket, comment booster efficacement la rapidité de son site WordPress

La rapidité d’un site joue un rôle important dans l’expérience des utilisateurs. WordPress possède une architecture basée sur le PHP, un langage dont le principal défaut réside dans sa lourdeur. L’accumulation de contenu, d’images lourdes ou encore de modifications via le code ou par des plugins peut ralentir votre site. Mais tout n’est pas perdu, grâce à WP Rocket reboostez la rapidité de votre site !

Comment mesurer la rapidité de son site, GTmetrix et Google PageSpeed, deux puissants outils

À quel moment s’inquiéter de la rapidité de son site Internet ? Si vous publiez régulièrement sur votre site, vous devriez vous même remarquer le temps de chargement de vos pages. L’affichage de vos images ou de votre contenu prend trop de temps selon vous ? Il est temps de vérifier cela !

Si vous voulez vous la jouer old-school, vous pouvez toujours vous munir d’un chronomètre, mais cela risque de na pas vous apporter grand-chose. De nombreux outils vous permettent de connaître précisément le score, nous allons ici nous concentrer vous proposer Google PageSpeed Insights (Dont nous avons déjà évoqué l’intérêt) et GTmetrix.

vitesse google page speed inights

gtmetrix vitesse analyse site

L’outil de Google propose un score maximum sur 100 pour la version PC et la version mobile de votre site. Pour chaque version, PageSpeed vous indique les actions à effectuer pour améliorer votre score et donc vos performances. GTmetrix propose une analyse plus poussée avec de nombreux indicateurs, idéale si vous voulez cibler de manière plus précise les problèmes de rapidité du site.

Dans la majorité des cas, trois éléments viennent entraver la vitesse de votre site Internet :

  • La taille des images
  • Les fichiers css et js
  • La rapidité serveur

Grâce à WP Rocket, ces trois soucis seront bientôt du passé avec l’ajout du présent plugin. C’est d’autant plus pratique que vous commencez souvent avec des ressources limitées côté serveur lorsque vous mettez en place la création de votre site Internet (E-commerce ou non).

La gestion de cache de WP Rocket, un atout unique face à la concurrence

La notion de cache n’est pas nouvelle, elle permet depuis des années d’améliorer les performances du web. Le principe est simple, plutôt que de recharger toutes les informations du site à chaque visite, une partie des données est conservée et donc déjà disponible pour la prochaine visite. Les données de cache peuvent être stockées à deux endroits, sur votre navigateur et sur le serveur. C’est justement ce qui nous intéresse ici, la gestion du cache côté serveur permet d’améliorer la rapidité du site de manière globale

Le préchargement du cache, l’arme ultime de WP Rocket

Avec WP Rocket, il est possible, et recommandé, de vider le cache serveur dès qu’une modification de plugin ou d’un fichier php est effectuée. Normalement, le cache va se remplir à nouveau en fonction des visites des utilisateurs sur les différentes pages.Les données de chaque page seront ajoutées au cache dès qu’une personne la consultera, c’est un processus assez long et qui rendra le chargement de la page de ces premières personnes assez lent. Mais grâce au préchargement de cache de WP Rocket, plus aucun de vos utilisateurs n’aura à subir cela. L’équipe à l’origine du plugin a créé un robot qui va simuler l’exploration de toutes les pages du site. Les données de cache vont donc se charger sans que cela impacte sur les internautes.

Comment configurer WP Rocket pour une meilleure performance de site ?

toturiel wp rocket wordpress chargementLes réglages de WP Rocket vous offrent tout un panel d’options vous permettant d’améliorer la vitesse de votre site. Voyons comment rapidement configurer le plugin afin d’obtenir de meilleurs résultats.

Le chargement différé des images, le Lazyload

Il s’agit encore une fois d’une option propre à Wp Rocket. Il permet un chargement progressif des contenus images ou vidéo en fonction de la progression de l’utilisateur dans sa lecture de page. Cela réduit assez significativement le nombre de requêtes HTTP sur le serveur. En fonction du contenu de vos pages, vous pouvez choisir de n’affecter le Lazyload qu’aux images, qu’aux Iframes et vidéos ou les deux.

Minification et optimisation, des fichiers

Vos fichiers HTML, CSS, JS sont en général pensés pour être le plus lisibles possible. Le but est que les webmasters puissent intervenir sur l’aspect du site directement depuis le code si cela est nécessaire. Cependant, cette méthode a tendance à alourdir le code et donc d’augmenter le temps de chargement du site. La minification et la concaténation vont supprimer les espaces inutiles de vos fichiers. WP Rocket vous permet de choisir le détail des fichiers impactés par cette optimisation.

  • HTML : Vous pouvez choisir cette option sans soucis, optimiser l’HTML ne peut qu’être bénéfique.
  • inline JS et inline CSS : Options que vous pouvez également sélectionner. Cela n’impacte pas directement les fichiers CSS et JS, mais uniquement les lignes de code de ces deux langages présentes directement dans le HTML.
  • Google Font : Worpdress intègre un bon nombre de polices de texte de Google. Ces dernières étant présentes sur la quasi-intégralité des pages, il est plus que recommander de sélectionner cette option.
  • CSS et JS : Cette fois-ci, la modification s’appliquera directement sur les fichiers CSS et JavaScript. Malgré le gain d’optimisation conséquent, cette option peut apporter quelques soucis d’affichage. Si vous activez la minification de ces fichiers, faites une vérification complète de votre site pour vérifier que tout se passe correctement. Si des problèmes se présentent, désactivez l’option.

Les options de cache suivantes vous permettent d’améliorer la mise en cache selon vos besoins et selon le type de site que vous avez créé. Leur activation n’est pas toujours nécessaire. Enfin vous pouvez configurer le délai de nettoyage du cache. Un nettoyage toutes les 24h est un délai, en général, parfaitement adapté.

Bon, c’est super tout ça, on a votre avis sur WP Rocket mais ça coûte combien ?

Côté prix, WP Rocket est accessible à partir de 39 dollars annuels. Ce premier prix concerne un site Internet seulement. En illimité, ce que les agences peuvent souhaiter, le coût est de 199 dollars la première année. Un coût souvent réduit l’année suivante par une promotion notifiée par mail. En soi, ces tarifs peuvent faire bondir certains mais notre avis est que nous n’avons pas trouvé mieux et surtout plus configurable en gratuit. Une assistance existe, là aussi en mettant la main au porte-monnaie.

Et vous, avez-vous un système de cache efficace sur WordPress ?

Enregistrer

[Total : 2    Moyenne : 5/5]

Pas de commentaire

Laisser une réponse