Site WordPress : Bien exploiter les requêtes délivrées par Google Search Console

Je profite des deux dernières grosses mises à jour du mois chez Google (meta description, analyse de requêtes) pour revenir sur certaines notions : impressions, clics, CTR et positions que l’on retrouve dans la Search Console, en espérant que vous ayez configuré votre Search console pour WordPress. Pour ceux et celles qui ne savent pas, l’API de Google, en question vous délivre une partie des requêtes susceptibles de vous apporter du trafic via son moteur de recherche. Une façon de contourner, partiellement, le not provided.

Or Google a lancé, en version bêta, la possibilité d’analyser les requêtes, non plus, sur 90 jours maximum, mais un an. Hâte de pouvoir tester la version publique finale.

Pour le deuxième changement, la longueur des méta descriptions augmente dans les moteurs de recherches. Rédigez des meta descriptions, d’au moins 160 caractères dans votre meta box Yoast SEO pour WordPress si vous utilisez celle-ci , dorénavant, 320 max. Pour cela, vous pouvez vous aider des requêtes liées à vos pages afin de mieux répondre aux intentions des internautes, non ?

Comment trouver les requêtes de votre site WordPress ?

Si vous avez déjà inscrit votre site WordPress (ou tout autre site d’ailleurs) dans Google Search Console, il est très facile de les obtenir. Pour cela, vous choisissez votre site inscrit dans l’application puis vous sélectionnez le deuxième graphique : analyse de la recherche.

Vous y trouverez comme précisé également dans cet article sur les fonctionnalités de la Google Search Console  :

  • les impressions : nombre de fois qu’un site s’affiche dans le moteur de recherches Google.
  • les clics : nombre de fois, qu’un internaute clique sur un résultat de recherches (photo, vidéo, contenu…)
  • CTR : ratio clics/impressions
  • Position : placement moyen d’une page, d’une image, d’une vidéo… dans Google. Attention les résultats donnés par Google peuvent parfois surprendre, car il est difficile d’obtenir le service exact du moteur de recherche utilisé (moteur classique, Google images, Google Actus…)

Pour le moment, je ne m’attarde pas sur les autres critères qui sont assez intuitifs :

analyse de la recherche google

Déterminez si une page est bien classée (ou pas).

Pour savoir s’il est utile d’écrire davantage de contenu sur une notion. Vous avez plusieurs solutions.

Classement décroissant par impressions selon les recherches d’Internautes

Cette première méthode peut s’avérer efficace, si vous possédez un site à trafic faible. Choisissez donc de filtrer vos pages en fonction du nombre d’impressions du CTR (Click-through rate).

En général, on peut déterminer qu’une page est bien classée si son CTR dépasse 5 %. Si c’est loin d’être le cas, il va falloir soit étoffer son contenu en s’inspirant des requêtes liées à cette page, soit écrire davantage d’articles / pages relatifs aux requêtes . Publier d’autres articles ou pages sur la même notion peut s’avérer nécessaire si la page en question est classée sur des mots clés presque identiques et non variés. Dans ce cas, il s’agit probablement des requêtes concurrentielles.

Classement par position dans les résultats de la SERP Google :

Vous avez déjà un site à fort trafic, mais celui-ci ne répond pas à vos objectifs ? C’est sans doute parce que vous êtes placés sur les mauvaises requêtes ou bien que vous êtes mal positionnées sur vos mots-clés préférés. Faites un tri, non pas des pages de votre site, mais plutôt des mots clés sur lequel votre site est placé dans les limbes de Google, mais pour lesquels vous souhaiteriez être mieux positionné. Cela peut vous donner des idées d’articles auxquelles, vous n’auriez pas pensé, mais qui pourrait vous intéresser.

Attention, dans tous les cas, gardez un œil sur votre ligne éditoriale.

Classement Google par CTR ou taux de clic

Le CTR peut être aussi un indice pour vous aider à trouver les bons mots clés. Examinez, dans un premier temps, le CTR dans l’ordre décroissant. Vous remarquerez, sans doute, que les requêtes proches de 100 % ne sont pas forcement les plus pertinentes. Et si en plus les pages concernées ne correspondent pas à l’intention des visiteurs, il va, sans doute, falloir, revoir l’ « univers » sémantique de certaines pages. Un plugin comme Wp Search Console peut vous y aider.

Si au contraire, le CTR est proche de 0 % sur une expression ou un mot clé souhaité et que le nombre d’impressions proposées par Google est suffisant pour vous, c’est l’occasion de développer un axe en rapport avec le mot clé.

Suivant le niveau de concurrence d’un mot clé et la structure de votre site, il se peut que développer davantage un article avec les bonnes requêtes ou l’optimiser du point de vue sémantique sur les bonnes impressions suffise.

Dans d’autres cas, ce n’est pas un seul, mais plutôt une dizaine d’articles ou pages qu’il faut rédiger pour espérer un classement honorable dans Google.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Laisser une réponse